A ne pas manquer Arts plastiques
Les Nouveaux
Transylvania Express
Nan Golding
Jean Rustin
Spectacles
La Tempête
NTH8
L'Irrégulier
Les Inattendus
Littérature
Christine Angot
Guy Benhamou
Virginia Woolf
Indocile, Improbable…
Musique
Ambronay
Bernard Yannotta
24 pistes
Eric Teruel
Rocktambule
Jeune Public
Bernard Abeille
La joueuse de flûte
Ciné Filou
Art de vivre
Madame Grès
Jean-Paul Gaultier
Les Jardins japonais
Biscuit aux cèpes

Liens

La rentrée culturelle s'annonce riche dans notre belle région Rhône-Alpes, nous n'avons rien à envier à la capitale. On se plaint, ici et là, d'une subvention qui disparaît mais malgré tout on se bat pour trouver des solutions et pour faire émerger de nouveaux projets.
Il faudra aussi prendre le temps d'aller découvrir ou redécouvrir l'œuvre du peintre Pierre Combet-Descombes dans le Musée Paul Dini de Villefranche-sur-Saône.
En ce mois d'octobre, il faudra également remonter le temps du côté du Musée des Beaux-Arts de Lyon pour découvrir le royaume d'Ougarit en Syrie.
Par ailleurs, de nombreuses manifestations d'arts plastiques se déroulent dans la périphérie de Lyon, si on va relativement facilement à Vénissieux, en revanche on n'a pas encore le réflexe pour Corbas ou Dècines, c'est dommage car Le Polaris et le Toboggan ne montrent pas seulement des spectacles mais aussi des expositions. Rendons, donc, hommage au travail réalisé par les commissaires Stani Chaine (Signes et Traces au Polaris) et Jean-Marie Lemaire (Biennale de Monsummano Terme à la Spirale).
Notre coup de chapeau de la rentrée ira à Elisabeth Maccoco et Dominique Lardenois pour la programmation du Théâtre de Privas.
Nous saluons aussi nos amis canadiens qui sont nombreux à nous lire. En effet, d'octobre à décembre, sept galeries d'art contemporain vont vivre les Libres Echanges dans le cadre des liens qui unissent Lyon et Montréal, ils auront notamment le plaisir de découvrir les œuvres du photographe Rajak Ohanian.
Pour rester sur le chiffre sept, toutes nos félicitations au festival Divina Musica de St Laurent-de-Mure qui fêtera justement son âge de raison en 2005. On garde un souvenir ébloui de l'ensemble Dolce Sere, quant à Doulce Mémoire qui soufflera ses quinze bougies très prochainement Salle Gaveau, c'est le bonheur permanent!

Elisabeth HAMON