A ne pas manquer Arts plastiques
Biennale de Venise
Enchantement
Noël Dolla
Spectacles
La pitié dangereuse
Mark Tompkins
Cinespikfrench
Littérature
Catherine Brun
Bernard Noël
Lionel Bourg
Virginia Woolf à Cassis
Musique
CNSM, 25 ans
Le nègre des Lumières
Rhino Jazz
Jazzcontreband
Jeune Public
L'arbre
Le Guignol de Lyon
Art de vivre
Follement Gay
Sur les traces de Vienne

Liens

Carnet de notes pour octobre.

Liszt
Parmi les bonheurs de la rentrée, nous nous réjouissons du fil rouge décidé par Jun Märkl le nouveau directeur de l'Orchestre National de Lyon, puisqu'il s'agit de Franz Liszt. Si nous connaissons tous plus ou moins la vie aventureuse de ce musicien romantique, en revanche, on sait moins que ce musicien-philosophe, comme il se désignait lui-même, était un grand lecteur de Lamennais et de Saint-Simon, à la fois franc-maçon généreux et catholique convaincu! Voilà de quoi agacer les amateurs d'étiquette…

Rayons X
Octobre est le mois de la rentrée culturelle par excellence et si la Biennale d'Art Contemporain et ses nombreuses résonances font la une de nos journaux, n'oublions que c'est aussi la Fête de la Science avec de nombreuses manifestations sous le signe de l'Année de la Physique! Une exposition sous le Dôme de l'Hôtel-Dieu mérite toute notre attention, c'est "Histoire de rayons X". En effet, une partie de l'immense collection de matériel d'electrologie et de radiologie d'Albert Renaud s'offre à notre regard, nous permettant ainsi de mesurer le chemin parcouru depuis la découverte des rayonnements au XVIIIe siècle jusqu'à la découverte des rayons X en 1895 et son application radiologique au cours du XXe siècle. Les chercheurs sont souvent plus discrets que les artistes et cette exposition est aussi là pour nous rappeler que Lyon est une grande ville scientifique!

Web
Bonne nouvelle, d'après le Journal du Net du 31/08/05, l'internaute français serait désormais le 1er surfeur au monde, mais il ne faut jamais se réjouir trop vite, en effet nous apprenons un peu plus loin que le surfeur hexagonal ne passe que 36 secondes devant chaque page!…
Malgré ce constat quelque peu désopilant, sachez qu'il en faudra plus pour nous décourager car nous savons par expérience que si les "boulimiques du zapping" font légion, en revanche les vrais passionnés de culture trouvent toujours le temps.
Elisabeth HAMON